Accueil Lisez notre blog Novembre 2018 Coup de projecteur – Joy Haxton de la banque alimentaire de Lake Country

Coup de projecteur – Joy Haxton de la banque alimentaire de Lake Country

Coup de projecteur – Joy Haxton de la banque alimentaire de Lake Country
Nous souhaitons toujours en apprendre davantage sur les personnes qui travaillent dans les banques alimentaires du Canada! Ce mois-ci, nous braquons les projecteurs sur Joy Haxton de la banque alimentaire Lake Country, à Lake Country, en Colombie-Britannique.


Quel est votre rôle dans le réseau des banques alimentaires?
Je suis présidente et bénévole de la Lake Country Food Assistance Society. Je suis également directrice de bureau de la banque alimentaire de Lake Country et, à ce titre, je supervise son exploitation. De plus, j’interagis avec la communauté afin d’établir des relations et d’élaborer des programmes relatifs à la banque alimentaire, et je m’occupe du lancement et de la mise en œuvre de nos programmes et initiatives pour la banque alimentaire et le carrefour de récupération alimentaire.

Décrivez votre journée de travail typique en un mot.
Gratifiante, car chaque jour apporte un miracle et un lot considérable de défis. C’est un environnement en constante évolution.

Qu’est-ce qui vous a motivée à vous impliquer dans les banques alimentaires?
Mon beau-frère a reçu l’aide dont il avait grand besoin à London, alors je voulais redonner à la communauté.

Quelle est votre plus grande réalisation dans votre poste actuel?
Je crois que ma plus grande réalisation a été de faciliter la création d’un carrefour de récupération alimentaire et d’un réseau de distribution pour les banques alimentaires rurales de l’intérieur de la Colombie-Britannique. Dans le but d’accueillir des postes d’entreposage, de réfrigération et de récupération, nous avons aménagé l’étage inférieur des locaux de notre banque alimentaire afin d’y établir un sous-carrefour de distribution pour le réseau Helping Through Sharing. Notre nouveau réseau est formé de plusieurs banques alimentaires et organisations rurales qui fournissent de la nourriture aux personnes souffrant d’insécurité alimentaire.

Quel est le plus grand défi que vous devez surmonter dans votre poste actuel?
Je dois jongler avec diverses tâches : demande de subventions, rédaction de rapports, exploitation de la banque alimentaire et construction du centre de récupération alimentaire.

Si vous pouviez faire un seul vœu pour régler le problème de la faim au Canada, quel serait-il?
Que personne au Canada ne souffre d’insécurité alimentaire et que tout le monde ait accès à des aliments nutritifs sains.

Quel talent aimeriez-vous le plus avoir? 
J’aimerais savoir chanter, car je suis incapable de chanter juste.

Si vous pouviez remonter le temps et vous donner un conseil à vous-même, quel serait-il?
N’aie pas peur du changement et n’hésite pas à améliorer les choses.

Qui sont vos héros, réels ou fictifs?
J’ai des héros de tous les jours, des personnes qui relèvent des défis au quotidien comme nos plus de 100 bénévoles qui font partie de notre société et nous permettent d’exploiter notre banque alimentaire et notre friperie.

Quelle est votre conception du bonheur? 
La paix intérieure.

Quelle est votre devise?
J’accepte toujours les dons de nourriture; nous déterminerons comment effectuer la distribution plus tard.

Apprenez-nous un fait inusité à votre sujet.
Je suis très dyslexique, et je ne vois pas le temps passer dans ma cuisine.

Quelle chanson vous représente le mieux?
Shine, par The Washboard Union.

Connaissez-vous une banque alimentaire ou un acteur du milieu que nous pourrions mettre en vedette dans la prochaine édition du Coup de projecteur? Communiquez avec nous à l’adresse [email protected].

À ne pas manquez!

Faits saillants

tin can

62 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires ne sont pas périssables (par exemple:de la sauce pour pâtes alimentaires, des céréales, du riz, du jus de longue conservation ainsi que des soupes, des fruits et des légumes en conserve)