Accueil Lisez notre blog Mars 2020 Aider les banques alimentaires à aller littéralement plus loin

Aider les banques alimentaires à aller littéralement plus loin

Aider les banques alimentaires à aller littéralement plus loin
Pleins feux sur les retombées des dons : Subvention au titre du transport rural
Subvention financée par : Syngenta et Financement agricole Canada
 
 
 
 
Les milieux ruraux du Canada peuvent être considérés comme de petites entités à bien des égards, puisque seulement 18,7 % de la population y habite, mais ils représentent 95 % de la superficie du pays.

La tranquillité, les paysages ondulés, l’air pur et la richesse des ressources naturelles constituent des avantages indéniables pour les gens qui vivent loin des centres urbains. Toutefois, ces mêmes avantages comportent leur lot de défis, particulièrement pour les résidents des communautés rurales.
 
D’abord, le développement d’infrastructures est plutôt rare dans les régions éloignées et rurales, ce qui peut créer (en plus des défis liés au transport) des obstacles à la croissance économique.
 
Les données indiquent que les Canadiens vivant dans ces régions ont le revenu annuel moyen le plus faible au pays. En effet, les habitants de ces régions gagnent 30 % de moins que ceux des milieux urbains. Ces régions affichent également le taux de chômage le plus élevé, ce qui entraîne une aggravation de la pauvreté chez les habitants et un nombre croissant de personnes en situation d’insécurité alimentaire.
 
D’ailleurs, il se trouve que 29 % des banques alimentaires canadiennes sont situées dans des communautés rurales et éloignées.
 
En raison de la diversité géographique et de l’immensité des régions rurales, il devient très coûteux pour les banques alimentaires de faire la collecte de denrées alimentaires et de les livrer aux personnes dans le besoin de ces communautés. Pour aider à compenser les coûts de transport, Banques alimentaires Canada a créé la Subvention au titre du transport rural. À ce jour, grâce au généreux soutien de Syngenta et de Financement agricole Canada, plus de 777 000 $ ont été versés aux banques alimentaires rurales partout au pays.
 
En Colombie-Britannique, la Subvention au titre du transport rural a permis à l’organisme Barriere and District Food Bank Society de fournir des paniers alimentaires mensuels aux personnes dans le besoin.
 
« La Subvention au titre du transport rural constitue un volet crucial de notre budgétisation et de notre planification, explique Antoon Hooben, directeur d’entrepôt par intérim et dirigeant des relations communautaires de l’organisme Barriere and District Food Bank Society. La vaste région rurale que nous desservons est délimitée par de grandes vallées et la rivière North Thompson, et environ 15 % de notre clientèle dépend de nous pour la livraison de paniers alimentaires mensuels. Comme vous pouvez l’imaginer, les grandes distances parcourues augmentent très rapidement le kilométrage de nos véhicules. Puisque les activités de notre banque alimentaire reposent entièrement sur les efforts des bénévoles, nous comptons pleinement sur la collecte (et les dons) de fonds. La subvention est donc un véritable cadeau, car elle couvre presque la totalité des dépenses en essence pour l’ensemble de nos déplacements. Elle a un effet décisif, puisqu’elle nous permet de continuer à fournir un service plus qu’essentiel à notre communauté ».
 

À plus de 4 000 kilomètres à l’est de Barriere se trouve Warkworth, un petit village du Centre de l’Ontario comptant 600 habitants où s’est établi l’organisme de bienfaisance 7 Hills Community Pantry.
 
Situé au cœur d’un territoire largement rural, l’organisme compte régulièrement sur le centre de distribution régional situé à 43 kilomètres de son emplacement actuel pour lui fournir des denrées alimentaires. « Toutes les deux semaines, nos bénévoles empruntent leur voiture pour se rendre à l’entrepôt Food4All à Cobourg, explique Carolyn Lee, présidente de 7 Hills Community Pantry. Le trajet aller-retour est d’environ 86 kilomètres. Avec le temps, les dépenses en essence se multiplient. »
 
Grâce à la Subvention au titre du transport rural, l’organisme 7 Hills a pu rembourser les frais de carburant encourus par les bénévoles.
 
« Sans nos formidables bénévoles, nous ne serions pas en mesure de remplir continuellement nos tablettes avec des articles essentiels comme du lait, des œufs, des légumineuses, des pâtes, des céréales et des fruits et légumes en conserve, précise Caroline. Toutes ces denrées nous permettent de promouvoir le nouveau guide alimentaire du Canada et de contribuer aux saines habitudes alimentaires de nos clients. Il n’est pas exagéré de dire que cette subvention a une très forte incidence sur le succès de notre banque alimentaire, alors un gros merci à Syngenta, à Financement agricole Canada et, bien sûr, à Banques alimentaires Canada pour ce soutien précieux. »
 

Alors qu’un plus grand nombre de Canadiens des régions rurales et agricoles se tournent vers les banques alimentaires en période de grands besoins, ces organismes continueront d’obtenir le soutien nécessaire au maintien de leurs programmes essentiels.
 
L’importante contribution de Syngenta et Financement agricole Canada à la Subvention au titre du transport rural permet à Banques alimentaires Canada de continuer à répondre à un besoin clair et croissant au sein de son réseau de banques alimentaires. Même si cette subvention aide à couvrir une bonne part des dépenses des banques alimentaires de régions rurales comme Barriere et Warkworth, il reste encore du chemin à parcourir avant que chaque Canadien puisse manger à sa faim sans recourir à une banque alimentaire.
 
Nous remercions Antoon Hooben et Carolyn Lee des organismes Barriere and District Food Bank Society et 7 Hills Community Pantry de nous avoir fait part de leur expérience.
 
Vous avez vous aussi le pouvoir de changer les choses. Cliquez ici pour vous impliquer.
 
Cette subvention aide les banques alimentaires des régions rurales et éloignées à rembourser les frais encourus pour recueillir et distribuer des dons alimentaires sur de grandes distances. Les fonds servent à rembourser les dépenses liées au transport, comme l’achat d’essence, la location de camions, l’embauche de services de transport tiers et l’entretien ou la réparation des véhicules qui appartiennent aux organismes.