Accueil Lisez notre blog Avril 2021 Semaine nationale de l’action bénévole 2021 : La valeur de chacun, la force du nombre

Semaine nationale de l’action bénévole 2021 : La valeur de chacun, la force du nombre

Semaine nationale de l’action bénévole 2021 : La valeur de chacun, la force du nombre
Cette année, le thème de la Semaine nationale de l’action bénévole est : La valeur de chacun, la force du nombre. Pour des milliers de banques alimentaires d’un océan à l’autre, ce thème a une résonance particulière vu l’année que nous venons de passer.

Les bénévoles ont toujours été le pilier du réseau de banques alimentaires. Avant la pandémie, environ 40 % des banques alimentaires du pays étaient entièrement gérées par des bénévoles, et cette proportion était encore plus élevée dans les petites communautés rurales. Ces bénévoles accomplissent des tâches essentielles, comme le tri des dons, le chargement et déchargement des véhicules, et la distribution des denrées à ceux qui en ont besoin.

Compte tenu de la distanciation physique, des mesures de confinement et des modifications de services attribuables à la pandémie, de nombreuses banques alimentaires ont dû réduire leur main-d’œuvre bénévole ou la remercier temporairement. La réduction du nombre de bénévoles a profondément bouleversé les activités des banques alimentaires tout au long de l’année dernière et a mis en lumière l’importance des bénévoles dans la lutte contre l’insécurité alimentaire qui afflige de nombreux Canadiens.

En fait, notre rapport Les banques alimentaires face à la crise de la COVID-19 – Un aperçu national a révélé que la réduction du nombre de bénévoles était de loin le plus grand défi des banques alimentaires canadiennes au début de la pandémie. Parmi celles-ci, 42 % ont affirmé que la réduction de la main-d’œuvre bénévole était un problème majeur.

Malgré les défis importants, les banques alimentaires et leurs bénévoles ont su composer avec la situation et faire preuve de créativité et de résilience.

Des bénévoles plus jeunes ont mis la main à la pâte, tandis que des bénévoles plus âgés et à risque sont restés chez eux pour se protéger. De nombreuses banques alimentaires ont commencé à offrir la livraison à domicile; durant la pandémie, des bénévoles se sont mis à livrer des paniers aux clients à la santé plus fragile, comme les personnes âgées et celles ayant un handicap. Dans les banques alimentaires, les bénévoles ont commencé à se remplacer afin de réduire le nombre de personnes sur place.

Alors que la troisième vague de la pandémie déferle sur la plupart des régions du Canada, l’expérience de la dernière année laisse croire qu’il y aura une flambée des besoins dans les centres urbains et les régions les plus touchées par une nouvelle vague de fermetures.

Heureusement, Banques alimentaires Canada croit que les gouvernements mettront en place des politiques à long terme de lutte contre la pauvreté et l’insécurité financière pour réduire le recours aux banques alimentaires.  Nous espérons également que de plus en plus de bénévoles et d’employés de première ligne seront vaccinés au cours des prochaines semaines afin qu’ils puissent continuer d’aider les membres de leur communauté en toute sécurité.

D’ici là, l’expérience nous apprend que les banques alimentaires et leurs bénévoles continueront de servir les Canadiens, de s’adapter à la situation et d’innover pour les aider à passer à la prochaine étape de notre rétablissement collectif.

À ne pas manquez!

Faits saillants

apple

40 %

des aliments distribués par les banques alimentaires canadiennes sont des denrées fraîches (lait, œufs, fruits et légumes frais ou congelés, pain, etc.)