Accueil Lisez notre blog Janvier 2018 Coup de projecteur : Volker Kromm de l’Association régionale de distribution alimentaire

Coup de projecteur : Volker Kromm de l’Association régionale de distribution alimentaire

Coup de projecteur : Volker Kromm de l’Association régionale de distribution alimentaire
Nous aimons toujours avoir des nouvelles des personnes qui s’occupent des banques alimentaires au Canada! Ce mois-ci, notre coup de projecteur est sur Volker Kromm, directeur général de l’Association régionale de distribution alimentaire à la Ontario.


Quel est votre rôle dans le réseau des banques alimentaires?
Je suis directeur général de l’Association régionale de distribution alimentaire du Nord-ouest de l’Ontario. Je suis responsable de la gestion et de la coordination des relations qui unissent plus de 45 programmes de banques alimentaires membres à plus de 50 localités isolées dans la région du Nord-ouest de l’Ontario en vue de répondre à des urgences de nature alimentaire.

Décrivez votre journée de travail typique en un mot.
Compliquée.

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous impliquer dans les banques alimentaires?
Je suis entré dans le monde de l’humanitaire après une réduction de l’effectif dans l’industrie forestière. J’étais chef de projet et je menais une vie pleine d’anxiété et d’épreuves aux côtés de milliers d’autres travailleurs licenciés dans toute la région.

Quelle est votre plus grande réalisation dans votre poste actuel?
La construction d’un réseau d’organismes et de personnes dans toute la région qui aspirent à éradiquer l’insécurité alimentaire et à promouvoir l’accès à des aliments sains.

Quel est le plus grand défi que vous devez surmonter dans votre poste actuel?
Le financement pour le transport et les infrastructures. Les denrées alimentaires sont transportées par train, camion, avion et bateau et parcourent de longues distances. Elles sont souvent destinées à des localités qui ne possèdent pas d’espace d’entreposage adéquat ou de ressources pour les recevoir et les distribuer.

Si vous pouviez faire un seul vœu pour régler le problème de la faim au Canada, quel serait-il?
Stimuler les activités socio-économiques dans les régions du Canada dépourvues d’emploi et d’entrepreneuriat pour redonner de l’espoir aux générations futures et leur offrir la possibilité de participer également au processus de souveraineté alimentaire.

Quel talent aimeriez-vous le plus avoir?
Pouvoir parler la langue de nombreuses nations du Canada. La faculté de communiquer nous aiderait à comprendre nos besoins respectifs et permettrait d’apporter des solutions.

Si vous pouviez remonter le temps et vous donner un conseil à vous-même, quel serait-il?
Prendre davantage le temps d’écouter les aînés et les professionnels expérimentés qui m’ont préparé le terrain. J’ai perdu trop de temps à apprendre les leçons qui avaient été dispersées sur mon chemin, car je ne les voyais pas.

Qui sont vos héros, réels ou fictifs?
J’ai rencontré de nombreuses personnes humbles qui vivent dans des localités isolées et qui consacrent leur vie à soutenir, à soigner et à éduquer les enfants. Elles ont tissé des liens solides avec un grand nombre de familles et de communautés qui souffrent d’un malaise social. Ont-elles vraiment besoin d’être nommées? Je ne pense pas. Si je devais choisir un héros, je dirais Peter Pan.

Quelle est votre conception du bonheur?
Le bonheur, c’est quand je suis au sommet d’une montagne, avec les nuages loin en dessous de moi. Le vent, le soleil et la certitude que partout au-delà de nos horizons, nous regardons tous dans la même direction.

Quelle est votre devise?
Alles mit Gewalt. Je fonce tête baissée dans la vie et j’essaie de m’attaquer aux problèmes en faisant preuve de passion et de force brute. Ma mère m’a toujours dit de penser aux conséquences avant d’agir. Malheureusement, jouer de prudence n’était pas une possibilité.

Apprenez-nous un fait inusité à votre sujet.
Je suis l’heureux père de cinq enfants. Je leur ai donné des objectifs de production de petits-enfants. Ils vont d’ailleurs les dépasser au mois de janvier. Avec un peu de chance, je serai bientôt le grand-papa de 10 petits-enfants.

Quelle chanson vous représente le mieux?
Over the Rainbow / What a Wonderful World d’Israel IZ Kamakawiwoʻole.

Connaissez-vous une banque alimentaire ou une personne qui travaille ou fait du bénévolat à une banque alimentaire et qui pourrait faire l’objet de notre prochain Coup de projecteur? Communiquez avec nous à [email protected].

À ne pas manquez!

Faits saillants

tin can

62 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires ne sont pas périssables (par exemple:de la sauce pour pâtes alimentaires, des céréales, du riz, du jus de longue conservation ainsi que des soupes, des fruits et des légumes en conserve)