Accueil Lisez notre blog janvier 2017 Coup de projecteur sur les banques alimentaires… avec Marilyn Herrmann

À ne pas manquez!

Faits saillants

apple

38 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires canadiennes sont fraîches (par exemple : du lait, des œufs, des fruits et des légumes frais ou congelés, du pain)

Coup de projecteur sur les banques alimentaires… avec Marilyn Herrmann

Coup de projecteur sur les banques alimentaires… avec Marilyn Herrmann
Quel est votre rôle dans le système des banques alimentaires?
Je me fais la porte-parole de ceux qui ont besoin d'un coup de main, et qui se battent souvent seuls. Ils ont besoin de notre aide, et nous nous devons d'être à leurs côtés.

Décrivez-nous une journée typique. 
Il n'y a pas deux journées semblables! C'est ce que je dis à toutes nos recrues… vous pouvez être « gérant » ou « directeur » de quoi que ce soit dans notre organisation, ayez toujours une paire de solides chaussures et de pantalons de travail dans un tiroir de votre bureau! Car, n'importe quand, vous pouvez être appelé à faire ce que nous faisons tous ici: distribuer des aliments à ceux qui ont du mal à nourrir leur famille.

Qu'est-ce qui vous a poussée à vous impliquer dans les banques alimentaires?
J'ai eu toutes sortes d'expériences, dans la vie privée et professionnelle, qui m'ont bien préparée pour le monde des banques alimentaires. J'ai été enseignante (j'aime parler en public, diffuser les savoirs), mère élevant seule trois enfants de moins de cinq ans (je sais ce que c'est que d'avoir un seul revenu pour toute une famille), j'ai travaillé dans la logistique dans l'industrie alimentaire (je sais gérer un entrepôt et transporter des denrées)… Je me vois comme une « catalyseuse », et je veux améliorer la vie des gens.

Dans votre rôle actuel, quelle est votre plus grande réussite?
Bâtir encore et toujours des équipes de collaborateurs qui « savent s'y prendre » et travaillent pour notre organisme avec passion, compassion et empathie, pour ceux qui ont besoin de notre soutien.

Dans votre rôle actuel, quelle est votre plus grand défi?
Dissiper les mythes sur les usagers des banques alimentaires. Ces 17 dernières années, mon message était : ce sont nos voisins qui ont recours à nos services… des gens comme vous et moi, qui habitent tout près de chez nous.

Si vous aviez un vœu à faire en lien avec la faim au Canada, que souhaiteriez-vous?
Que tout le monde au Canada ait assez d'argent pour subvenir à leurs besoins de base. Et je parle bien des besoins de base – je pense que ce n'est pas trop demander! La plupart des gens dans notre société ont bien plus qu'ils en ont besoin; tout le monde devrait avoir assez de ressources pour répondre aux besoins élémentaires de la vie sociale.

Quel talent aimeriez-vous le plus posséder?
J'ai toujours voulu avoir une belle voix pour chanter… malheureusement, c'est loin d'être le cas! J'adorerais me produire sur scène. On m'a dit que je savais bien m'exprimer en public et face aux médias, mais j'aimerais jouer sur une scène, jouer un personnage excentrique, quelqu'un qui ne me ressemble pas du tout.

Si vous aviez un conseil à donner à votre « moi du passé », quel serait-il?
Lancez-vous, n'hésitez pas! Chaque expérience de la vie vous prépare à affronter d'autres défis – souvent même quelque chose qui deviendra votre vraie passion!

Quels sont vos héros, dans la fiction ou la vie réelle?
Les gens qui font une différence pour les autres – grande ou petite.

Quelle est votre vision du bonheur?
 « Les gens oublieront ce que vous avez fait, ils oublieront ce que vous avez dit, mais ils n'oublieront jamais les émotions que vous leur avez données. J'espère que les gens n'oublieront pas ce que je leur ai fait ressentir. Pour moi, c'est ça le bonheur... sans oublier mon amour de la nature et de toutes les merveilles que la planète nous offre tous les jours.

Quelle est votre devise?
 « Ne pas me juger par ce que je possède, mais par ce que je suis prête à donner. »

À ne pas manquez!

Faits saillants

tin can

62 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires ne sont pas périssables (par exemple:de la sauce pour pâtes alimentaires, des céréales, du riz, du jus de longue conservation ainsi que des soupes, des fruits et des légumes en conserve)