Accueil Lisez notre blog août 2016 Le visage changeant des banques alimentaires

À ne pas manquez!

Faits saillants

52%

des banques alimentaires ayant répondu au sondage offrent des programmes se rapportant à l’alimentation, comme des programmes de cuisine communautaire et de jardin communautaire, et des séances d’information sur la nutrition

Le visage changeant des banques alimentaires

Le visage changeant des banques alimentaires
De temps en temps, on entend les gens parler des « banques alimentaires » de manière désobligeante. Nous savons que bien des gens ne sont pas conscients de l’espoir, de l’aide et de la dignité qu’elles fournissent à leurs voisins affamés, ou de la diversité des programmes offerts par les plus de 3 000 organisations alimentaires qui s’occupent des banques alimentaires à l’échelle du pays.

De la bonne nourriture
Les gens croient, par erreur, que les banques alimentaires donnent de la nourriture à faible valeur nutritive et de mauvaise qualité. En réalité, les banques alimentaires distribuent des aliments nutritifs de grande variété, et les donateurs sont de plus en plus conscients de l’importance de fournir des aliments de bonne qualité.
 
 

40 % de la nourriture distribuée est composée d'aliments frais et de denrées périssables. Cela comprend des articles comme le lait, les œufs et des fruits et légumes frais ou congelés.

Plus que des paniers de provisions
En plus d’aider plus de 850 000 personnes tous les mois au moyen de paniers de provisions nutritifs et de repas chauds, grand nombre d’organisations de notre réseau dispensent aussi beaucoup d’autres services pour aider les gens.

Exemples
  • Les cuisines communautaires sont des lieux de rencontre où les gens peuvent apprendre de nouvelles recettes et techniques de cuisson, puis partager leurs créations culinaires. Le quart des organisations qui exploitent des banques alimentaires – plus de 500 au Canada – offrent ce genre de programme.
  • Les jardins communautaires invitent les membres de la communauté à aider à cultiver leurs propres fruits et légumes, ce qui leur donne un lieu pour apprendre, partager et manger. Près du cinquième des organisations dotées de banques alimentaires ont un jardin communautaire, soit environ 350 en tout. Souvent, la participation est restreinte par la grandeur de la terre dont disposent les banques alimentaires.
  • Les programmes destinés aux enfants et aux jeunes aident à briser le cycle de la dépendance en enseignant à la prochaine génération à cultiver, conserver et préparer leur propre nourriture nutritive dans un endroit positif qui leur est d’un grand soutien. Près de 250 banques alimentaires ont des programmes destinés aux enfants. Le nombre de banques alimentaires qui ont de tels programmes, ainsi que des programmes d’enseignement et de formation, de garderie et de refuge d’urgence est impressionnant. Tout cela fait une différence dans la vie des gens.

Vers l’avenir
Même si elles répondent aux besoins des gens aujourd’hui, les banques alimentaires s’efforcent aussi de créer un Canada où les gens ne souffriront plus de la faim.

Le rapport Bilan-Faim publié annuellement est le rapport le plus prisé au sujet de l’insécurité alimentaire et de la faim au Canada. Le dernier budget fédéral tient compte de plusieurs recommandations de Bilan-Faim : la nouvelle Allocation canadienne pour enfants, de plus grands investissements dans les logements abordables et de meilleures prestations de retraite pour nos personnes âgées vulnérables, soit des solutions qui sont toutes à l’image des recommandations de Banques alimentaires Canada dans les éditions récentes de Bilan-Faim.

De concert
La communauté de banques alimentaires fait des réalisations impressionnantes en aidant près de deux millions de personnes par année, non seulement en leur offrant de la nourriture et des repas chauds mais aussi des services sociaux, en leur permettant d’acquérir des compétences menant à l’autosuffisance, en leur donnant un sentiment d’appartenance ainsi qu’une bonne portion de dignité et de respect à toutes les personnes qui s’y rendent.

Le travail varié de tous les types d’organisations est encourageant. Nous savons que nous faisons vraiment une différence pour les gens dans le besoin.

À ne pas manquez!

Faits saillants

tin can

62 %

des denrées distribuées par les banques alimentaires ne sont pas périssables (par exemple:de la sauce pour pâtes alimentaires, des céréales, du riz, du jus de longue conservation ainsi que des soupes, des fruits et des légumes en conserve)